lelievre

Peut-on vraiment faire le portrait de quelqu'un en 3 pages, saisir toute la complexité d'un caractère et d'une personnalité en quelques lignes ? Je ne le crois pas, aucun être humain ne peut se résumer aussi facilement. Et c'est ce qui m'a gênée dans ce livre, les jugements nécessairement lapidaires et tronqués pour pouvoir tenir la contrainte de forme.

Non, à mon avis, Houellebecq n'est pas qu'un névrosé, Cousteau qu'un père despotique, etc.

Mais ces petits portraits restent cependant agréables à lire et m'ont permis aussi de découvrir des personnages intéressants que je ne connaissais pas.