PPDAJ'ai acheté ce bouquin vraiment par hasard, en flanant dans une librairie hier à Alençon (oui, oui, quelle que soit la ville, les librairies sont des lieux de perdition pour moi... enfin surtout pour ma carte bancaire !).

Et puis comme j'avais encore un peu de temps avant de reprendre le train, j'ai commencé à le lire sur le quai et ... je ne l'ai pas lâché jusqu'à l'arrivée à Caen.

C'est un livre vraiment bouleversant, les lettres d'un père à sa fille hospitalisée pour anorexie, lettres pleines d'amour et de pudeur, lettres sur la douleur de la séparation (les contacts avec la famille sont interdits pendant plusieurs semaines), lettres sur le courage de cette jeune fille qui se bat contre la maladie, et évocation de cette terrible maladie qui détruit peu à peu toute la famille.

J'ai été vraiment émue, touchée aussi par la sincérité du ton, sans faux semblants (PPDA avoue humblement ses fuites au bout du monde pour ne pas devoir affronter la réalité). Et puis surtout par cet amour d'un père pour sa fille et ce déchirement de l'absence. J'ai vraiment envie de lire les deux autres livres consacrés à sa fille : "elle n'était pas d'ici" (PPDA) et "A Solenn", écrit par sa Maman Véronique Poivre d'Arvor. Je vais encore pleurer comme une madeleine, mais tant pis...