Lapeyre

L'histoire d'une fille trop grosse, de sa vie et de ses amours pour le moins bizarres.
Pas désagréable à lire, mais... je n'ai rien compris à ce que voulait dire l'auteur.
La quatrième de couverture le précise d'aiileurs bien : "Il n'est évidemment pas exclu que Sissy soit une allégorie, mais on ne sait toujours pas de quoi".
Bref, un récit étrange, qui ne m'a pas vraiment accroché.